Biographie

Enfance et adolescence

Gilbert Duclos est né en 1952 à Montréal.

De 1954 à 1961, son père est le gérant général du Parc Belmont à Montréal. Presque tous les dimanches de l’été Gilbert accompagne sa mère au parc afin qu’il puisse voir son père très accaparé par son travail durant la haute saison. 

La foule bruyante, joyeuse et bigarrée aura très certainement influencé la vision du futur photographe... 

Plus tard, en 1967, c’est l’Exposition Universelle de Montréal qui viendra s’ajouter à son expérience festive. Ayant la chance pour ainsi dire d’aller de découvertes en découvertes...

À 18 ans, mettant ses études en berne, il s’envolera pour Paris. Son séjour d’un an sera ponctué d’escapades en Angleterre, en Allemagne, en Espagne et au Maroc.

Exerçant différents petits boulots pour subvenir à ses besoins, il devient coursier en vélosolex dans Paris, rembourreur de coussins pour des amis artisans, déménageur.

Durant ses temps libres, il découvrira l’art de la flânerie sur les grands boulevards et terrasses de café de Paris. Ces errances parisiennes seront déterminantes dans sa façon d’aborder la photographie de rue.

Photographe

Après des études en photographie au cégep du Vieux-Montréal, Gilbert Duclos a travaillé comme photographe professionnel principalement dans le domaine de l’édition de magazines, ici et à l’étranger. Il a également exercé son métier pour plusieurs institutions dans les milieux culturel, éducatif et d’affaires.

Il a également réalisé de nombreux portraits de personnalités, dont Anne Hébert, Denis Villeneuve, Marie Chouinard, Prince, Denys Arcand...

Au cours de sa carrière, Gilbert Duclos a remporté plusieurs prix et distinctions. Il a aussi donné une multitude de conférences dans les universités, les cégeps et les clubs de photo au Québec.

Réalisateur
En 2004, Monique Simard des Productions Virage a approché le photographe pour réaliser un documentaire sur le thème du droit à l’image.  L’écriture d’un scénario, les préparatifs de tournages et d’interviews et finalement le montage lui auront permis de se familiariser avec les rouages d’une production documentaire. Quelques autres projets ont suivis dont le documentaire web « Sacrée montagne ».

À venir
"La face cachée du Plateau »
 Une série de portraits de celles et ceux qui oeuvrent dans les organismes culturels du Plateau Mont-Royal.
 L’exposition se tiendra sur l’avenue du Mont-Royal.  Du 15  juin au 31 juillet 2017.

« Cités inédites »
 Des images prises entre 1977 et 2007 dans différentes villes occidentales et qui n’ont jamais été exposées.
 En septembre à la Maison de la Culture du Plateau Mont-Royal.